Inazuma Eleven : Le nouvel « Olive et Tom »

Le football devenant très populaire au Japon, les poids lourds du développement de jeux vidéo et de l’animation se sont emparés du phénomène Inazuma Eleven.

La réussite et le succès sont rapidement au rendez-vous avec une licence de jeux et un manga vendu en millions d’exemplaires, à l’instar de Naruto, Saint Seiya ou Dragon ball.

Il était donc bien naturel que la licence soit déclinée en série animée dans la plus pure tradition nippone.

Dans cet article, Dailyclic vous décrypte le phénomène Inazuma Eleven, une vision à part du monde du football !

Inazuma Eleven : une adaptation de jeux réussie

Inazuma Eleven est une série de jeux développée par la société Level-5 entre 2008 et 2018. Un total de 11 jeux, disponible principalement sur les consoles Nintendo, mis à part Inazuma Eleven : Ares no Tenbin sorti en 2018 sur toutes les plateformes, dont Playstation et Nintendo switch.

Le jeu ayant rencontré un succès phénoménal dès 2008, les concepteurs confient aux studios OLM la réalisation d’une série animée de 127 épisodes découpés en 3 saisons.

Les audiences sont tellement bonnes qu’un long métrage sera réalisé fin 2010. En plus du film, un nouveau dessin animé sera réalisé pour prendre la suite : Inazuma Eleven GO. Ce spin-off relate les aventures de certains personnages de la série originale 10 ans après.

Petit résumé d’Inazuma Eleven

Il était une fois un petit garçon… tralali tralala… Non, pas de panique, Inazuma Eleven ne sort pas du monde aseptisé de Disney, avec dragon, princesse et prince charmant…

Au collège Raimon, l’équipe de foot ne compte que 7 joueurs. Le gardien de but et capitaine de l’équipe, un jeune garçon se nommant Mark Evans, le personnage principal, doit absolument recruter 4 nouveaux joueurs. Et ce, afin d’éviter la dissolution de son club et affronter la prestigieuse et redoutable Royal Academy. Cette dernière, managée par le maléfique Ray Dark, est invaincue depuis maintenant 40 ans !

Doté d’une détermination à toute épreuve, Mark se lance dans la quête de coéquipiers talentueux et motivés pour jouer au football et participer au fameux tournoi de football « Football Frontier » auquel participe l’imbattable Royal Academy.

Lire aussi : Les films à voir ou revoir pendant le confinement du 13 au 19 avril 2020

Les ingrédients du succès

Le scénario de la série Inazuma Eleven suit parfaitement celui du jeu éponyme, pour le plus grand plaisir des gamers. Le résultat donne une réalisation très fluide et une cohérence dans les intrigues. Les ventes de jeux se trouvent même boostées par le succès de la série. Les graphismes sont beaux, le rythme soutenu.

De plus, les créateurs ont pourvu les héros d’aptitudes particulières, genre de supers-pouvoirs. Ça donne à l’ensemble une dimension fantastique et renforce le côté « jeu vidéo ». On qualifie d’ailleurs souvent Inazuma Eleven de Pokémon version foot.

Rapprochement tout naturel quand on sait que c’est le même studio qui réalise les deux séries animées.

Notre avis sur Inazuma Eleven

Pour les puristes des années 90, Inazuma Eleven ne remplacera pas « Olive et Tom » (Captain Tsubasa en japonais). Cela étant dit, on prend plaisir à regarder cette série animée qui s’inscrit plus dans la lignée d’un Shaolin Soccer et de ses super-héros que d’un classico Real Madrid – FC Barcelone !

L’animation est efficace dès le premier épisode. Les épisodes suivants sont très rythmés. L’originalité vient aussi du fait que le héros soit gardien de but. Bon, on n’aura jamais vu un gardien marquer autant de buts décisifs mais on se laisse prendre au jeu. Le terrain fait 10 kms de long mais contrairement à Captain Tsubasa, les matchs ne durent pas plus de 2 épisodes, ce qui est appréciable.

Pour conclure, sans être la série animée japonaise du siècle, on recommande fortement Inazuma Eleven, pas seulement aux fans de foot et de jeux-vidéos, mais à tous, petits et grands, qui devrait être séduits.

Retrouvez notre sélection de films et séries

Laisser un commentaire