Le Viaduc de Millau

Depuis de nombreuses décennies, l’axe routier Clermont-Ferrand – Montpellier est très fréquenté. La construction du Viaduc de Millau dans l’Aveyron a permis de fluidifier le trafic, mais aussi désengorger la ville de Millau, complètement saturée à certaines périodes de l’année.

Le Viaduc de Millau permet le franchissement de la vallée du Tarn et assure ainsi la jonction entre les causses Rouge et le causse du Larzac.

Dailyclic vous présente l’histoire de ce viaduc, véritable prouesse architecturale, qui est devenu un emblème du département de l’Aveyron et de l’Occitanie.

Millau, avant le viaduc

Que ce soit les vacanciers venant du nord de la France pour rejoindre les côtes méditerranéennes, ou les sudistes souhaitant « monter » sur Paris, la A75 était, et est toujours, une des routes privilégiées. D’autant plus que les 340 kilomètres de l’A75 étaient totalement gratuits avant la construction du viaduc.

Aussi, le trafic était très dense par la présence de nombreux camions commerciaux assurant la liaison avec l’Espagne.

Avant la construction du viaduc, la traversée de Millau était un véritable calvaire. Des heures de bouchons, la pollution, l’exaspération des habitants de la ville… Seuls les commerçants locaux, restaurateurs et hôteliers trouvaient encore un intérêt à la traversée de leur ville par ce flux incessant de voyageurs.

Néanmoins, les ralentissements pour traverser Millau faisaient perdre tous les avantages de l’A75. L’autoroute A75, dite autoroute d’aménagement du territoire, se devait de supprimer ce « point noir ». Et c’est ce que le Viaduc de Millau allait faire.

Construction du viaduc

Treize ans d’études et de concertation ! C’est le temps qu’il aura fallu pour ficeler le projet. Entre le choix du tracé, le choix du type de construction et les différents appels d’offres, la construction ne démarrera qu’au début des années 2000.

Aussi, de nombreuses oppositions locales et écologiques naîtront pendant les années 90. Toutefois le projet de viaduc est déclaré d’utilité public en 1995. Dés lors, plus rien n’entravera la réalisation de cette œuvre monumentale.

La construction est confiée à l’architecte britannique, Lord Norman Foster, et à l’ingénieur en chef des ponts et viaducs français, Michel Virlogeux.

Le type de construction choisie est celle d’un pont à haubans. Ci-dessous, quelques caractéristiques techniques démontrent l’envergure de l’ouvrage :

  • Longueur : 2460m
  • Piles : 7 d’un poids individuel de 650 tonnes pour soutenir le tablier
  • Hauteur de la pile la plus haute : 343m
  • Largeur : 32m
  • Portée principale : 342m
  • Hauteur sous tablier : 270m
  • Poids du tablier en acier : 36000 tonnes, soit 4 fois celui de la Tour Eiffel !

Bref, vous l’aurez compris, ces dimensions hors normes lui ont permis de cumuler des records mondiaux pendant plusieurs années.

A noter que de nombreuses difficultés ont été rencontrées à cause de la géologie particulière du site.

Néanmoins, trois ans après avoir posé la première pierre, la construction du Viaduc s’achève en 2004 pour un coût de 400 millions d’euros. Les premiers véhicules circulent sur le viaduc en 2005.

Sa traversée n’est pas gratuite. Suivant la classe de véhicule et la période de l’année, il vous en coûtera entre 4.50€ et 38€. Par exemple, 11€ pour une voiture en été et 30€ pour un camping-car hors saison.

Lire aussi : https://www.dailyclic.com/aveyron-top-villages/

Le Viaduc de Millau, attraction touristique

Ce viaduc contemporain a permis de développer les activités industrielles et commerciales de la région aveyronnaise. Un véritable engouement est né autour du viaduc, générant un essor touristique indéniable de la région. Passez ses vacances en Aveyron sans s’approcher et découvrir le géant d’acier serait vraiment dommage.

En 2017, l’aire du Viaduc de Millau a été totalement rénové pour augmenter l’attractivité du site. Cette aire vous permettra de découvrir le viaduc, ainsi que la gastronomie locale, comme les « capucins » du chef étoilé Michel Bras.

Vous pouvez accéder à l’aire du viaduc :

  • En empruntant l’autoroute A75 sortie n° 45 « aire du Viaduc ».
  • Par la D911 et suivre « aire du Viaduc ».
  • L’accès est gratuit avant le péage sortie n° 45 ou depuis Millau sur la D911.

Aussi, un nouveau belvédère a été aménagé, offrant une vue panoramique sur le viaduc et la vallée.

De plus, vous pourrez découvrir le viaduc d’une autre façon grâce à l’espace Viaduc Expo. Cet espace vous offrira une muséographie interactive étonnante. Notez que le viaduc peut aussi être observé à Peyre, un des plus beaux villages d’Aveyron et de France.

Enfin, vous aurez la possibilité d’arpenter les sentiers des explorateurs (au départ de l’aire du Viaduc). Une visite guidée de 40min durant laquelle vous découvrirez l’ouvrage d’une autre manière.

Et pour les plus sportifs, le canoé, la randonnée, le parapente, le deltaplane, la barque ou le quad sont des activités proposées par des professionnels du tourisme du secteur. Le but étant de découvrir le géant sous toutes ses coutures et de différentes façons.

Que se soit lors de vacances dans l’Aveyron, ou lors d’un simple passage en voiture, n’hésitez pas à vous arrêter pour plonger dans l’univers du Viaduc de Millau !

Plus d’articles dans notre section Voyage.

Laisser un commentaire