Comment peindre un escalier ? Astuces et conseils

Vous venez d’acheter une maison et vous souhaitez peindre ou repeindre un escalier ? Il n’est pas toujours évident de trouver la bonne manière et les bonnes couleurs pour peindre cet espace particulier dans un logement. 

Les avantages de ce revêtement qu'est la peinture sont nombreux. Dans l’ère du temps et à la mode, la peinture est esthétique et pratique à appliquer. Aussi, la mise en peinture d’un escalier est une énième possibilité de décorer son intérieur selon vos envies et à moindre coût. 

Voici donc quelques astuces pour réussir vos travaux de et remise en état d’un escalier. 

Peindre un escalier avec la bonne couleur

Bien que la peinture soit très simple d’entretien, il faut veiller à trouver la bonne couleur et la qualité adéquate. Cette dernière devra être en harmonie avec le reste de la pièce. Que ce soit l’entrée, la terrasse, le couloir, le salon, la cuisine ou le palier qu’il dessert.

Si l’escalier se trouve en fond de pièce et reçoit peu de lumière, il faudra opter pour des tons clairs, lumineux et ensoleillés. On pense à la couleur ocre, jaune pastel ou même blanc. 

A l’inverse si l’escalier se trouve dans un espace lumineux, vous pourrez choisir des couleurs plus fraîches comme le bleu canard ou le vert, très tendance à l’heure actuelle. 

Certains se sont même laissé tenter par le noir qui rend très bien lorsque la pièce est blanche. 

Attention toutefois aux couleurs vives qui peuvent vite devenir criardes.  

Vous pouvez également créer des jeux de couleurs qui peuvent permettre de tricher sur les dimensions d’une pièce grâce à divers effets d’optiques. 

Par exemple, les contrastes toniques assortissent des couleurs complètement opposées. Autre exemple, les tons chauds et soutenus sur les contremarches (ou nez de marche) avec des marches à dominante pâle peuvent créer un effet de relief splendide. 

Bien choisir sa peinture

Lorsque l’on décide de repeindre un escalier, on ne peut pas mettre n’importe quel type de peinture. Glycéro, acrylique, mat, brillant, laqué ou satiné sont autant de choix de finitions possibles.

Pour bien choisir sa peinture d’escalier, il faudra en sélectionner une possédant une résistance à toute épreuve. En effet, elle ne doit pas s’écailler au bout de quelques semaines. De plus l’escalier est un lieu de passage intensif. Du coup, il est conseillé de privilégier une peinture de qualité supérieur, quitte à la payer un peu plus chère.

Elle doit aussi être imperméable pour vous permettre de passer la serpillière sans problème dans vos marches. Surtout lorsqu’il y a des enfants dans la maison ou l’appartement. Généralement, ce sont les peintures pour sol intérieur que l’on utilise pour peindre un escalier. 

Préparer correctement son support avant de peindre son escalier

Bien que l’envie de peindre votre escalier vous ai prise du jour au lendemain, il faudra tout de même penser à le préparer correctement. 

Si votre escalier est ciré, il devra être nettoyé à l’aide d’un décireur à base de térébenthine. 

Si ce dernier est vitrifié ou déjà peint, il faudra le décaper avec un décapant chimique et ensuite le poncer. Pensez à le faire dans le sens de la fibre pour éviter d’abîmer le bois. 

Posez ensuite un ruban de marquage sur les murs et toutes les autres surfaces à protéger. Cela évitera les gouttelettes de peinture un peu partout sur le bas des murs. 

L’application de la peinture

Bien que cela paraisse assez simple, il faudra élaborer une technique pour éviter de vous retrouver coincé au milieu de vos marches pendant plusieurs heures. En effet, il faudra pour cela commencer par la main courante et l’ensemble des balustres. On continue ensuite avec les marches et les contremarches. 

Ainsi, commencer par les marches permet d’éviter les éclaboussures de peintures surtout si les contremarches ne sont pas de la même couleur. 

Démarrez votre peinture par le haut de l’escalier pour avoir l’ouvrage devant vous et voir s’il manque de la peinture quelque part. 

On laissera ensuite sécher la première couche le temps nécessaire. Généralement, le temps de séchage est indiqué sur le pot de peinture. 

Une deuxième, voire une troisième couche de peinture peut être indispensables pour être sûr d’obtenir la teinte et la couleur souhaitée. 

Derniers conseils pour peindre votre escalier

En fonction de la matière de votre escalier, les étapes de nettoyage et de décapage peuvent changer. Il peut être aussi possible de garder l’aspect bois en utilisant simplement un vernis plus ou moins clair en fonction de vos goûts.

Vous pourrez également profiter de peindre votre escalier pour le rénover. En effet, l’usure peut l’avoir attaqué à certains endroits. Il suffira au moment du nettoyage, de vous munir d’une pâte à bois et de reboucher les quelques trous que le temps et l’usage intensifs auront créé.

Enfin, sachez que la peinture à tendance à gicler un peu partout. Bien que vous soyez très soigneux, il est possible que quelques gouttes vous échappent et tombent sur l’un de vos meubles ou sur le sol du rez-de-chaussée ou du palier. 

Pour éviter de tels incidents, on n’hésite pas à se munir de bâches, et de les étaler partout où cela est nécessaire. Si cela est possible, pensez à dégager tout simplement les gros meubles pour éviter les catastrophes. 

Voilà, vous êtes prêt ! Alors lancez vous, laisser parler vos envies et n’hésitez pas à mettre le costume de décorateur d’intérieur le temps d’un instant !

Plus d’article dans notre rubrique Maison.

Laisser un commentaire