3 choses à savoir avant d’adopter un Husky

Comme tous les animaux de compagnie, le Husky possède des spécificités liées à son mode de vie qu'il est important de connaître avant de l'adopter.

Quelles sont-elles et quelle est leur implication sur votre relation avec votre chien ?

Le Husky est un chien énergique qui a besoin de beaucoup d'exercice

Originaire de Sibérie, le Husky est utilisé par les Indiens à la base comme chien de traîneau pour transporter de lourdes charges dans des conditions hivernales.

Sa race a donc eu l'occasion, au fil des années et de l'évolution génétique associée, de développer des capacités physiques impressionnantes. En effet, son corps musculeux et massif lui permet d'être très endurant et très vif.

Au cours de sa vie, qui peut aller jusqu'à 13 ans, il acquiert progressivement les traits caractéristiques de sa race. À l'âge adulte, la taille du Husky avoisine 50 à 60 cm, avec un poids allant de 16 à 27 kg, constitués essentiellement de muscles.

Pour entretenir cette musculature et accroître ses capacités cardiaques et pulmonaires, le Husky a besoin de s'entraîner fréquemment.

Pour cela, vous pouvez pratiquer avec lui divers sports en fonction de ce qui vous intéresse. Le canivtt, le canicross, le kart ou la natation sont des activités qui peuvent profiter à votre chien.

Ces activités lui permettent de canaliser son énergie et de se dépenser physiquement. Il vous faudra donc prévoir un espace à l'intérieur de la maison où il pourra se défouler pendant la journée.

L'inconvénient de laisser votre Husky oisif longtemps est que cela réveille son instinct fougueux et ses comportements destructeurs. Il devient très agité et cherche à dépenser, quoiqu'il en coûte, son trop-plein d'énergie.

Le Husky demande beaucoup d'attention

 

Le Husky demande beaucoup d'attention

Encore une fois, il peut être intéressant de remonter aux origines du Husky pour comprendre son besoin d'attention.

En effet, il s'agit d'une race sociale qui entretient des relations avec ses congénères dans un attelage.

Ce besoin d'interaction est alors dirigé vers vous puisque vous et votre famille êtes désormais ses seuls compagnons. Lorsque vous rentrez à la maison, il s'approche systématiquement et secoue la queue. Ce comportement indique qu'il a besoin d'un câlin. Ne l'en privez pas.

Il a également tendance à se blottir contre les genoux de son maître. Tout cela participe à son épanouissement. Quoi qu'il en soit, ne laissez pas votre Husky tout seul trop longtemps. Cette race est sujette à l'angoisse de la séparation.

Quant à son hygiène corporelle, il faut noter que sa fourrure réalise une mue annuelle.

Il perd alors la plupart des poils qu'il renouvelle. Au cours de cette période, il faut veiller à le brosser régulièrement pour faciliter sa métamorphose. Par ailleurs, il n'est pas nécessaire de lui faire prendre une douche. Scrutez attentivement toute trace de parasites ou de croûtes dans ses oreilles.

Enfin, lorsqu'il s'agit de voyager avec votre chien en voiture, prenez toutes les précautions nécessaires à son confort.

Les Husky sont d'excellents compagnons

Le Husky présente des caractéristiques comportementales compatibles avec les besoins spécifiques de l'Homme.

Il s'agit d'un chien naturellement accueillant. C'est l'une des premières raisons qui en font un excellent compagnon. Mais plusieurs raisons expliquent cette compatibilité entre les deux espèces.

On peut citer entre autres :

  • le caractère très amical du Husky qui profite à toute la famille et surtout aux enfants,
  • l'énergie débordante dont il fait preuve,
  • la robustesse de son organisme qui lui offre une bonne espérance de vie,
  • la beauté de sa fourrure,
  • la sociabilité héritée de sa vie en meute.

À toutes ces caractéristiques s'ajoutent l'intelligence et l'indépendance du Husky. Celles-ci lui permettent de distinguer les situations et de réagir de manière efficace en cas de danger pour lui ou son maître.

Laisser un commentaire