Écotourisme: quelle destination ?

A l’opposé du tourisme de masse destructeur pour l’environnement, l’écotourisme est un concept apparu au début des années 80. Aussi appelé tourisme durable ou tourisme responsable, ce type de voyage est axé sur la découverte de la nature et la culture des populations autochtones. Le but est la préservation de l’environnement naturel et culturel, tout en valorisant l’économie locale. Dans cet article dédié à l’écotourisme, Dailyclic vous aide à trouver votre prochaine destination éco-responsable.

Le Costa Rica : destination « Star » de l’écotourisme 

Petit pays d’Amérique centrale bordé par les océans Atlantique et Pacifique, le Costa Rica est la destination la plus connue pour l’écotourisme. Depuis plusieurs décennies, il s’y développe un tourisme « vert » contrôlé et réglementé. Le pays a fait le choix d’interdire toute construction d’infrastructures non nécessaire au bon fonctionnement du pays, et il est une référence en termes de développement durable. En effet, le pays produit la quasi-totalité de son électricité à partir des énergies renouvelables ! De plus, le respect de l’environnement et la défense de ses ressources naturelles sont la préoccupation majeure du pays.

Les parcs nationaux et réserves naturelles jouissent d’un écosystème très varié. Ces zones et réserves protégées représentent environs un tiers du territoire. La grande variété des paysages (volcans, montagnes, plages, rivières, lacs et forêts) permet de satisfaire toutes les envies des voyageurs. En effet, les possibilités y sont très variées, entre randonnée, baignade ou découverte des populations locales (tribus Bribri ou Cabécars entre autres).

La seule ombre au tableau reste l’énorme empreinte carbone qu’engendre la traversée de l’Atlantique.

Destination l’Islande: l’écotourisme chez les Vikings

A la limite du cercle polaire, l’Islande est valorisée par une situation géographique unique qui lui permet de développer l’utilisation des énergies renouvelables. C’est une île volcanique toujours en activité et recouverte par d’immenses glaciers. Ses nombreuses sources chaudes et chutes d’eau lui permettent de couvrir 100% de ses besoins en électricité. La capitale Reykjavik use exclusivement de ses ressources géothermales et de l’énergie hydraulique pour s’auto alimenter en énergie. Elle est de ce fait considérée comme la ville la plus verte et la plus écologique du monde. Le climat plutôt rude permet d’éviter l’afflux massif de touristes.

L’Islande est un paradis pour les trekkeurs/randonneurs. En effet, entre volcans et glaciers, les paysages désertiques et sauvages (parfois hostiles) font le bonheur des amoureux de la nature et des grands espaces préservés. De plus, l’Islande développe depuis quelques années un tourisme centré sur la découverte des baleines. Cela permet de sensibiliser les voyageurs sur cette espèce menacée. Enfin, les passionnés peuvent découvrir aux quatre coins du pays les légendes et récits sur les grands explorateurs Vikings !

Toutefois, comme pour le Costa Rica, le transport en avion va à l’encontre du tourisme durable.

Et pourquoi pas la France ?

Malgré ce que l’on peut penser, la France commence à devenir un destination écolo-compatible. Tout d’abord, l’empreinte carbone est moindre. En effet, le train, le covoiturage ou même le vélo peuvent être privilégiés. La France jouit de grands parcs nationaux et réserves naturelles protégées. La nature et les écosystèmes y sont très différents suivant les régions. On y trouve un patrimoine culturel très riche et varié. De plus, les possibilités de logement (woofing, éco gîtes) sont assez diversifiées et accessibles pour toutes les bourses.

Les activités proposées sont nombreuses (randonnées, découverte de l’artisanat local, sport, etc..) souvent en relation avec la nature, les traditions et la protection de l’environnement. Chacun y trouve son bonheur. Parmi les sites les plus réputés pour l’écotourisme le choix est large:  les Causses du Quercy, le Vexin, le marais poitevin, le parc régional du Lubéron, les gorges de l’Ardèche ou encore la côte de granite rose en Bretagne. En effet, ces régions sont riches de culture, de coutumes et de gastronomie à découvrir, tout en respectant l’environnement.

Laisser un commentaire